Hotim recrute au sud de Paris, à Fresnes, dans le Val-de-Marne. Bien connue pour abriter l’une des plus grandes prisons de France, la ville a pourtant, malgré ce célèbre bâtiment un peu rebutant, une situation géographique plutôt agréable. Elle est proche du département des Hauts-de-Seine, qui est l’une des portes d’entrée dans Paris et comprend des villes extrêmement recherchées d’un point de vue immobilier. Fresnes héberge également une portion de la Bièvre, dont les berges ont été superbement aménagées, pour le plus grand plaisir des Fresnois et des Fresnoises. La ville qui s’est auparavant appelée Frènes les Rungis, avant de devenir Fresnes, ne manque donc pas d’atouts que peuvent vanter les agents immobiliers d’Hotim.

 

A VOIR A FRESNES

En dehors de la maison d’arrêt, créée en 1898, qui attire, malgré son triste rôle, un grand nombre de curieux (pour la petite histoire, c’est à la prison de Fresnes qu’a eu lieu en mars 2003, la célèbre évasion, fomentée par un commando lourdement armé, du braqueur Antonio FERRARA), Fresnes a bien d’autres beaux monuments à offrir… Comme le château de Tourvoie ou le château de Berny, dont il ne reste qu’une façade du 18ème siècle, classée aux monuments historiques. Il y a aussi le marché couvert et la maison du champ de courses (fermée en 1893) et le Regard de la Loge (petit bâtiment du 17ème siècle correspondant à l’aqueduc d’Arcueil). Et bien sûr, il est possible de visiter la ferme de Cottinville, ancien corps de ferme du 12ème siècle, aujourd’hui réhabilitée en plusieurs édifices : un écomusée, un conservatoire départemental et une salle de spectacle. Enfin, on ne peut pas passer à côté de l’église Saint-Eloi, datant également du 12ème siècle et restaurée en 1953 : c’est un véritable morceau d’histoire architecturale et artistique de par son contenu. A visiter absolument.

L’HISTOIRE DE FRESNES

La présence d’humains à l’époque mérovingienne a été détectée sur le territoire de la ville par des fouilles archéologiques. Cependant, c’est seulement au 12ème siècle que le nom de la commune apparaît dans les écrits. C’est à cette époque qu’est construite l’église Saint-Eloi. Il faut ensuite attendre le 15ème siècle pour retrouver les traces des différents seigneurs qui ont régné sur la commune. Au 16ème siècle, c’est la famille Brûlart qui serait à l’origine de la construction du Château de Berny. Ensuite, au 17ème siècle, l’ambassadeur du roi et Président du Parlement de Paris, monsieur de Bellièvre devient le maître du château de Berny et de ses terres. Les propriétés de Berny et Tourvoie seront récupérées par les abbés de Saint-Germain-des-Prés au 18ème siècle. C’est là que les habitants de Fresnes vont exploiter les terres agricoles. La ville sera rattachée à Paris après la Révolution. L’agriculture et l’artisanat vont alors se développer. Le champ de courses de Berny connaît son essor en 1834. Après 1900, la superficie de la commune commence à s’agrandir. La prison sera construite suite à l’établissement de la loi Bérenger, qui rend nécessaire la création de nouvelles maisons d’arrêt. La prison de Fresnes recevra ses premiers occupants en 1898. A cette époque, les familles des détenus, venues s’installer à Fresnes, font augmenter sensiblement le nombre d’habitants. Les premiers lotissements apparaîtront après 1930, faisant croître, significativement cette fois, la population. Passées les années 1950, Fresnes devient une véritable banlieue et voit la disparition de ses activités artisanales. L’urbanisation connaît ses meilleurs jours avec les célèbres bâtiments imaginés par Le Corbusier. La ville est aujourd’hui dotée de toutes les infrastructures nécessaires à son développement urbain. Hotim recrute donc de nouveaux collaborateurs pour répondre à la demande croissante, en termes d’immobilier, sur la ville de Fresnes.

Crédit photo : Par Lionel Allorge — Travail personnel, CC BY-SA 3.0

94260 Fresnes