En tant qu’agent immobilier, nous sommes plus d’un à être tentés de rejoindre un réseau de mandataires immobiliers. La question qui se pose est alors de savoir si cette décision nous sera profitable aussi bien en termes d’indépendance que de revenus. Pour dissiper ces doutes, il est alors légitime de chercher à comprendre le fonctionnement de ces réseaux.

Définition du réseau de mandataires immobiliers

Un agent mandataire qui appartient à un réseau immobilier est rattaché à une agence unique aux côtés d’autres professionnels qui exercent la même activité. Ensemble, ils forment le réseau immobilier.

Contrairement aux apparences, ces agents mandataires n’ont pas le statut de salarié dans le mesure où ils opèrent en toute indépendance et sans aucune influence de la part de l’agence.

Cette dernière se pose alors plus comme un appui que comme un supérieur hiérarchique. L’agence œuvre au service de ses membres et de leur performance. Elle investit dans des formations au profit de ses agents mandataires afin qu’ils aient par exemple une meilleure maîtrise du marché immobilier à Paris pour ceux qui y ont leur secteur.

 

Les différentes catégories de réseaux de mandataires immobiliers

Partant de la définition précédente, l’agent mandataire aura le choix entre différents types de réseaux, chacun ayant leur particularité.

Les plus grands présentent l’avantage d’avoir une assise bien ancrée sur des territoires étendus. Par contre, étant donné l’ampleur du réseau, l’agent mandataire pourrait faire face à une concurrence toute aussi rude.

Les plus petits réseaux bénéficient d’une implantation plus limitée quoiqu’ils offrent aux membres une meilleure approche en termes de qualité de service.

En effet, les agents mandataires qui choisissent les réseaux plus modestes, comme ceux qui ne s’occupent par exemple que d’un secteur limité comme l’immobilier de Paris et de ses environs, bénéficieront d’une meilleure attention de la part du réseau.

Celui-ci ne disposant pas d’un nombre trop important de membres, la prise en main personnalisée est envisageable.

 

Les promesses d’un réseau de mandataires immobiliers

Quel que soit le type de réseau choisi par l’agent mandataire, il pourra compter sur de nombreux avantages, à commencer par un perfectionnement continu de ses compétences à travers des formations périodiques.

En tant qu’indépendant, un agent mandataire manquera souvent de structure. Il est contraint de se débrouiller tout seul. Or, travailler en réseau lui permettra de trouver l’appui nécessaire afin de réaliser ses objectifs de vente. Le réseau de mandataire immobilier accompagne ses membres et s’occupe de leur performance.

La proximité entre le réseau et l’agent mandataire facilite son travail au quotidien et l’empêche d’être isolé dans un marché immobilier toujours évolutif. Le mandataire ne perd pas pour autant son indépendance qui reste l’un des principaux avantages de son métier.

Il agit toujours en son nom et pour son propre compte tout en pouvant profiter de la force de son réseau. Ce dernier se présente alors comme un coach, un facilitateur et un accompagnateur de tous les instants.

 

Fondement de la relation entre réseau et mandataires

Puisque l’agent mandataire reste un indépendant, la relation qui existe entre lui et son réseau est purement contractuelle. La contrepartie des formations et de l’accompagnement dont bénéficie le mandataire immobilier se fait sous forme de cotisation.

Cette cotisation restera la seule contrepartie due étant donné que le mandataire en réseau n’est généralement pas tenu de s’acquitter d’un quelconque droit d’entrée ni même de redevances d’aucune sorte.

La rémunération du mandataire reste en fonction de ses ventes et prend alors la forme de commission.

L’appartenance à un réseau de mandataires immobiliers revient alors peu chère dans la mesure où en contrepartie de la cotisation, l’agent mandataire bénéficie de tous les avantages du réseau, à commencer par les formations, les accompagnements, les assistances juridiques, la mise à disposition des fichiers clients…