Les fêtes de fin d’années sont bien terminées, on a repris le chemin du bureau, mais rien ne nous empêche de faire durer l’ambiance en faisant une petite rétrospective des bûches de noël qui ont garni nos tables et qui sont sorties des meilleurs palaces de la capitale.

Entre le Four Seasons George V, le Ritz et l’Hôtel Prince de Galles, force est d’admettre qu’ils ont encore une fois fait preuve de la plus grande imagination pour nous gâter et pour rendre nos fêtes inoubliables.

 

Une toupie féérique au Shangri-La

Au Shangri-La, Michaël Bartocetti nous fait retomber en enfance avec sa bûche de noël en forme de toupie féérique qui nous régale de ses saveurs tout en subtilité. Il a fait appel aux ingrédients principaux que sont le chocolat Madong de Papouasie, le gianduja, le biscuit au pain d’épice et le praline noisette.

L’ensemble a donné un magnifique gâteau-mousse à la pointe de fleur de sel. Généreux, il a su régaler 8 personnes durant le repas de noël 2017 juste après avoir trôné tel une œuvre d’art sur la table des convives.

Le cristal du Royal Monceau

Cristal, tel est le nom donné à la bûche de noël de l’hôtel Royal Monceau, vêtu d’un glaçage fait de chocolat blanc et que Pierre Hermé aura composé de châtaigne corse, de crème mascarpone parfumeé à la rose et de biscuit moelleux.

L’ensemble rappelle bien la neige et a su se vêtir de feuille d’argent et d’éclats sucrés. Les amateurs de pâtisserie haut de gamme ont certainement pris plaisir à le déguster sur la terrasse du Royal Monceau.

Le concorde chez le Crillon

La bûche de noël de le Crillon aura été emprunte de nostalgie en faisant un clin d’œil au palace de la concorde et en revisitant ainsi l’une des œuvres pâtissières les plus connues de Gaston Lenôtre.

La concorde aura été élaborée avec du chocolat au lait, du noix de pécan, du fruit de la passion et du biscuit cacao. Qui a eu la chance de déguster ce met des dieux en profitant d’une vue imprenable sur la capitale au 10 Place de la Concorde ? Ils auront été bien chanceux.

Le Rubik’s à l’hôtel le Meurice

En ayant opté pour le Rubik’s, vous faites partie de ceux qui ont profité des talents du meilleur pâtissier de 2017, Cédric Grolet. Il nous surprend cette fois-ci avec sa bûche de noël inspirée du Rummikub et qu’il aura baptisé du nom de Rubik’s.

Ce régal aura été confectionné avec du chocolat-truffe, des marrons, de la noix de coco, de l’amande-coriandre et du citron-menthe.

Ce puzzle en 3 dimensions nous vient tout droit des souvenirs d’enfance de notre chef pâtissier favori.

Le Lili de l’hôtel Péninsula

Avez-vous déjà été à la table cantonnaise de l’hôtel Péninsula ? Si oui, vous remarquerez que la bûche de noël de Dominique Costa se sera inspirée du Lili et comprendra un panier Dim Sum tout en chocolat blanc sur lequel a été délicatement posé une paire de baguettes chocolatées.

Ce chef d’œuvre est essentiellement composé de biscuit amande, de compotée de mangue mielleuse, de thé au jasmin et de pamplemousse.

Le bonnet du Ritz

François Perret s’est quant à lui inspiré du père noël et a subtilisé son bonnet pour le fourrer de biscuit marbré, de caramel aux pépites de chocolat et de mousse vanille.

L’ensemble nous donne un délicieux bonnet rouge à pompons allongé d’une barbe blanche.

La Tahitensis de l’hôtel Prince de Galles

On aime le Tahitensis de Nicolas Paciello tant il est gourmand sous cette forme de fagot de gousses de vanille.

La saveur de cette bûche nous aura fait voyager tout en apportant un brin de légèreté durant ces fêtes.

Les toits de Paris pour l’hôtel Hyatt Place Vendôme

A l’hôtel Wyatt, Jimmy Mornet fait des toits de Paris sa muse pour les transformer en gourmandise faite de biscuit à l’amande, de kumquat confit, de pistache caramélisée…

Cette bûche nous aura non seulement régalé, mais nous aura aussi poussé à nous offrir un bel appartement au cœur de la capitale.

Le fagot de l’hôtel Plaza Athénée

Angelo Musat a pris le concept de bûche de noël au mot et nous a délivré un très bel ensemble de fagots faits d’écorce de chocolat, de noisette et d’amande, mais aussi de gelée banane gingembre et de mousse au grué de cacao.

Que du bon derrière ce beau design rustique.

Le sapin de 4 Seasons Georges V

Maxime Frédéric quant à lui a préféré une bûche en sapin qui aura trôné sur les tables du 4 Seasons Georges V.

Décoré en chocolat blanc et en mini-bûches, ce délice aura été érigé à 75% grâce au chocolat de Pérou.

A propos du réseau immobilier connecté HOTIM 9e arrondissement 75009 PARIS

Après avoir débuté en 1987 en qualité de négociateur immobilier et, en 1990, géré mes propres agences immobilières à Paris puis Nice en 2000, j'ai toujours pensé que la qualité professionnelle du mandataire immobilier était la vraie valeur ajoutée pour satisfaire les clients vendeurs et acheteurs. Si vous êtes un agent immobilier expérimentés dans le 9e arrondissement 75009 PARIS alors REJOIGNEZ NOUS !

 

Mr YVES HOTTOT

Tel : 01 84 25 49 10

Ou via notre site internet : https://www.hotim-recrutement.fr/contact/

75009 PARIS