Proche de l’Opéra Garnier, le quartier qui se trouve aux alentours de la rue Saint-Anne, souvent surnommé Little Tokyo, est connu pour ses commerces japonais. Qu’il s’agisse de restaurants, boulangeries ou encore supermarchés, les adeptes de cette culture trouvent leur bonheur dans le Quartier Saint Anne. Mais qu’était-il avant de devenir cette référence asiatique ? Les agents immobiliers du réseau HOTIM vous emmènent pour un voyage dans le passé de ce secteur de la capitale.

UN QUARTIER GAY DE PARIS

Saint Anne très prisé des célébrités

Jusque dans les années 1980 et ce, depuis le début du 20ème siècle, la rue Saint Anne était bien loin du quartier Japonais qu’elle est aujourd’hui. C’était en effet, le lieu de rencontres privilégié de toute la population gay de la capitale. L’ensemble des commerces, bars, boites de nuit et restaurants leur étaient réservés.

Un haut lieu de la libération artistique

Plus d’ailleurs qu’un quartier apprécié des homosexuels, la Rue Saint Anne était également très prisée des artistes. Ainsi écrivains, couturiers ou acteurs en avaient fait leur lieu de prédilection, comme Yves Saint Laurent, Simone Signoret ou encore Andy Warhol, pour ne citer qu’eux.

DEUX VISAGES POUR UNE SEULE RUE

Un lieu plutôt calme la journée

Les commerces n’avaient pas de vitrines, les restaurants, aucune enseigne et leurs entrées étaient plus que discrètes, ne laissant rien deviner de ce qu’elles devenaient une fois la nuit tombée. Une rue qui apparaissait pour le visiteur de passage, comme plutôt déserte et dénuée de vie.

Des nuits dynamiques et branchées

Le quartier changeait de visage dès 22 heures pour s’animer doucement avec l’arrivée progressive des clients, noctambules habitués des clubs branchés de l’époque. Ainsi, vers la fin des années 1970, la Rue Saint Anne devient le lieu de prédilection de tous les Parisiens qui souhaitent se dévergonder côtoyant les beaux garçons qui arpentent nonchalamment les trottoirs entre le boulevard de l’Opéra et la Rue Thérèse, ne laissant aucun doute sur leurs activités.

 

 

LE QUARTIER DU MARAIS SE REVEILLE

La fin d’une époque

Les modes vont et viennent et c’est vers les années 1980 que les homosexuels vont délaisser la rue Saint Anne pour se tourner vers le nouveau quartier à la mode, celui du Marais qui commence à s’animer et prendre de l’ampleur au sein de cette communauté.

Il ne faudra que 2 ans pour vider cette rue

Deux années suffiront à voir la rue Saint Anne se vider de ses commerces et visiteurs. Les volets vont progressivement se fermer et cette rue devenir déserte. C’est une autre communauté qui va lui redonner vie, les japonais avec des restaurants qui remplacent désormais les anciens bars et boîtes de nuit gays.

Une prise de possession des lieux déjà ancienne

Sans même que les Parisiens ne s’en aperçoivent, les japonais avaient déjà une affection particulière pour la Rue Saint Anne. En effet, dès les années 1960 des entrepreneurs asiatiques s’y été installés, suivis doucement au fil du temps par des épiceries, agences de voyages, restaurants ou encore librairies. Cette petite communauté discrète commençait alors à prendre ses repères. Aujourd’hui, avec l’engouement de la population pour la cuisine asiatique, et plus particulièrement pour les sushis, les Parisiens connaissent la Rue Saint Anne, comme étant le quartier où ils trouveront des mets authentiques.

CHOISIR LE DEPAYSEMENT POUR L’ACQUISITION DE SON BIEN IMMOBILIER

Choisir des experts pour votre projet immobilier

Si vous avez décidé d’acheter un bien immobilier dans la capitale, opter pour les professionnels du réseau immobilier HOTIM c’est vous assurer d’avoir à vos côtés des experts qui maîtrisent parfaitement le marché immobilier de Paris et sauront vous renseigner, vous conseiller et vous accompagner tout au long de la réalisation de ce projet.

Des quartiers typiques pour votre habitation

Paris est une ville riche d’une histoire parfois insolite mais surtout riche d’évènements, de personnages et d’anecdotes qui font de chacun de ses quartiers des lieux à l’identité propre. Acquérir un bien immobilier dans l’un de ces secteurs de la capitale, c’est aussi avec les agents immobiliers du réseau HOTIM, choisir un lieu de vie dont le passé correspond à vos critères personnels. Vous pouvez apprécier résider dans un quartier qui a vu de célèbres acteurs, couturiers ou écrivains résider. Ou alors préférer un quartier plus récent et résolument tourné vers l’avenir. Les experts du réseau HOTIM connaissent bien cette ville et sauront vous trouver le bien dont l’environnement vous séduira tout autant que ses atouts.

 

A propos du réseau HOTIM Immobilier à PARIS

Après avoir débuté en 1987 en qualité de négociateur immobilier et, en 1990, géré mes propres agences immobilières à Paris puis Nice en 2000, j'ai toujours pensé que la qualité professionnelle du mandataire immobilier était la vraie valeur ajoutée pour satisfaire les clients vendeurs et acheteurs. Si vous êtes un agent commercial immobilier indépendant et que vous souhaitez travailler à domicile alors REJOIGNEZ NOUS !

Yves HOTTOT
retrouvez-nous également sur notre site: https://www.hotim-recrutement.fr/remuneration-mandataire-immobilier.html
contact@hotim.fr ou au 04.22.13.06.55 du lundi au vendredi de 14 heures à 19 heures

 

75008 PARIS