C’est une célèbre demeure du 13ème arrondissement de Paris, au numéro 3 bis, la véritable maison familiale des Gobelins. Des teinturiers protestants rhémois dont l’histoire a traversé 3 siècles du 15ème au 17ème. Une demeure historique qu’il est intéressant de venir admirer lors d’une promenade dans ce quartier de la capitale. Les agents immobiliers du réseau HOTIM disposent de biens à vendre dans ce secteur, qu’ils seront ravis de vous faire découvrir.

UNE FAMILLE QUI DEVIENT NOBLE

Une découverte qui a fait leur richesse

A l’origine de cet empire familial, un homme, Jean Gobelin, teinturier de laine renommé pour avoir découvert un type spécial de colorant d’écarlate. Il s’installe alors sur les bords de la Bièvre, mais cette découverte va changer le cours de la vie de plusieurs générations.

Un abri pour les Huguenots

De 1550 à 1650, c’est sur les deux cours de ce fameux numéro 3 bis, que sont installés les bâtiments de maître de la manufacture de teinture en écarlate. Une période durant laquelle la maison des Gobelins va accueillir des Français protestants, leur offrant un abri durant les guerres de religions. Ce sont les Huguenots dont la présence va engendrer la colère de catholiques fanatiques qui tenteront de nombreuses attaques de cette demeure. Le pillage des magasins sera évité grâce à l’intervention de la garde royale.

UN NOUVEAU PROPRIETAIRE POUR LA GRANDE MAISON DES GOBELINS

La propriété va être modernisée

En 1686, c’est un hollandais, Jean-Baptiste Glucq, qui devient le nouveau propriétaire de cette maison. Un homme qui n’est autre que l’époux de la sœur du teinturier François Julienne et l’associé de ce dernier. Il va moderniser la demeure et y vivre.

Des privilèges royaux pour sa teinture

Jean-Baptiste Glucq est venu à Paris pour y importer les procédés de teinture écarlate de son pays. Il fabrique entre autres des draps ainsi que leur teinture et pour ces réalisations, il obtiendra des privilèges royaux.

Une demeure qui va ensuite abriter des œuvres d’art

La direction de la manufacture de Jean-Baptiste Glucq va être confiée à son neveu Jean de Julienne. Cet homme fera de la grande maison des Gobelins un lieu privilégié pour ses collections d’œuvres d’art dont les tableaux de son ami peintre Watteau.

Découvrir cette maison est une chance

Un panneau retrace sur la façade du numéro 3 bis le passé de cette demeure, mais il n’est possible de passer la grille pour découvrir la cour d’honneur, qu’avec la chance de rencontrer un riverain qui acceptera de faire lever le barrage du digicode.

Une très belle découverte

Si le promeneur est parvenu à entrer dans la propriété, il pourra tout d’abord admirer l’ancien Hôtel Mascarini, qui fut la résidence de la famille des Gobelins. Un bâtiment dont le perron arbore une tête sculptée au-dessus d’une des portes. Une deuxième cour laisse apparaître une ancienne orangerie d’environ 20 mètres de longueur. Ce lieu a été parfaitement restauré par les propriétaires actuels et offre un alignement superbe de colonnes toscanes. Cette orangerie a d’ailleurs offert un cadre exceptionnel pour les peintures de Jean de Julienne. Les vestiges d’une église évangélique protestante de cette famille sont également toujours en place. La grande maison, a quant à elle était réaménagée pour en faire des habitations.

VOTRE PROJET IMMOBILIER AVEC LE RESEAU HOTIM

Des professionnels compétents et expérimentés

Les quartiers tels que celui qui abrite la grande Maison des Gobelins, sont nombreux dans la capitale. Des lieux historiques dont l’identité en font des quartiers particuliers et dont les agents immobiliers du réseau HOTIM sauront vous raconter le passé avant de vous découvrir les biens qu’ils y ont à vendre.

Notre priorité est de vous aider à réaliser votre projet

Les experts du réseau HOTIM maîtrisent parfaitement toute l’histoire ainsi que le marché de Paris. Ils sauront ainsi vous conseiller pour votre projet immobilier dans la capitale en vous proposant des biens en fonction de vos attentes.

 

A propos du réseau HOTIM Immobilier

Après avoir débuté en 1987 en qualité de négociateur immobilier et, en 1990, géré mes propres agences immobilières à Paris puis Nice en 2000, j'ai toujours pensé que la qualité professionnelle du mandataire immobilier était la vraie valeur ajoutée pour satisfaire les clients vendeurs et acheteurs. Si vous êtes un agent commercial immobilier indépendant et que vous souhaitez travailler à domicile alors REJOIGNEZ NOUS !

Yves HOTTOT
retrouvez-nous également sur notre site: https://www.hotim-recrutement.fr/remuneration-mandataire-immobilier.html
contact@hotim.fr ou au 04.22.13.06.55 du lundi au vendredi de 14 heures à 19 heures

 

75005 Paris